Qui nous sommes

Équipe de recherche

Diane Marcotte

Professeure

Département de psychologie Faculté des sciences humaines

 

Téléphone : (514) 987-3000 poste 2619

Local : SU-3175

 

Diane Marcotte est diplômée de l’Université d’Ottawa et professeure-chercheuse universitaire depuis plus de 20 ans. Elle dirige le Laboratoire de recherche sur la santé mentale des jeunes en contexte scolaire. Auteure du programme de prévention de la dépression Pare-Chocs pour les adolescents ainsi que du programme de prévention de la dépression et de l’anxiété Zenétudes pour les jeunes adultes, elle s’intéresse à l’émergence de la dépression et de l’anxiété pendant les transitions scolaires primaire-secondaire et secondaire-collégial. Elle identifie les sous-types d’élèves à risque et les trajectoires du décrochage  scolaire. Elle mène un programme de recherche sur la validation de modèles cognitivo-comportementaux de la dépression et l’anxiété et l'émergence des troubles de santé mentale intériorisés pendant les transitions scolaires. Elle procède à l’élaboration de modèles d'interaction entre les facteurs de risque personnels, familiaux et sociaux et les facteurs scolaires. 

Josiane Chicoine

Étudiante

Josianne Chicoine est nouvellement étudiante au doctorat en psychologie à l’Université du Québec à Montréal, profil professionnel. Elle s’intéresse particulièrement à l’intimidation chez les jeunes en milieu scolaire. Elle vise d’ailleurs une meilleure compréhension de cette problématique par son travail doctoral dirigé par Diane Marcotte, Ph. D. 

Tommy Collin-Vallée

Étudiant

collin-vallee.tommy@courrier.uqam.ca

Tommy Collin-Vallée a complété un baccalauréat en histoire et un baccalauréat en psychologie avec cheminement honor à l'Université du Québec à Montréal. Il y poursuit actuellement ses études doctorales. Ses intérêts de recherche portent sur l’expérience d’élèves à risque de décrochage scolaire ayant participés à un programme d’intervention et sur l’analyse de discours. Il est assistant de recherche au Laboratoire de recherche sur la santé mentale des jeunes en contexte scolaire et s’implique dans le projet d’implantation du programme Zenétudes depuis janvier 2018.

Vanessa Debien

Étudiante

Vanessa Debien est diplômée d'une majeure en psychologie de l'Université de Montréal et d'un baccalauréat en psychoéducation (B.Ed.) de l’Université du Québec en Outaouais, au cours duquel elle fut récipiendaire d'une bourse d'initiation à la recherche du Fonds de recherche du Québec – Société et culture (FRQSC). Elle est étudiante au doctorat en psychologie à l’Université du Québec à Montréal et réalise sa thèse dans le cadre des activités du Laboratoire de recherche sur la santé mentale des jeunes en contexte scolaire. Dirigée par Diane Marcotte, Ph.D. et codirigée par Aude Villatte, Ph.D., elle s'intéresse particulièrement au lien entre le projet professionnel, l'anxiété et leurs mécanismes d'interaction chez une population d'adultes émergents. 

Martine Dupont

Professionnelle de recherche

dupont.martine@uqam.ca

Martine Dupont est diplômée d’une maitrise de l’Université du Québec à Montréal. Elle a participé comme coordonnatrice à l’implantation du projet pilote Zenétudes au Cégep Sorel-Tracy et coordonne l’implantation du projet Zenétudes 2018-20. Elle est également chargée de cours aux départements de psychologie et d’éducation à l’Université du Québec à Montréal (UQAM).

Stéphanie Hamaoui

Étudiante au doctorat en psychologie

Stéphanie Hamaoui a complété son baccalauréat en psychologie avec cheminement honor à l'Université de Montréal. Elle s'est jointe en septembre 2014 au Laboratoire de recherche sur la santé mentale des jeunes en contexte scolaire en tant qu'étudiante au doctorat profil scientifique-professionnel. Les interventions avec les adolescents à la ligne d'écoute de Suicide Action Montréal ont confirmé le fait qu'elle aime beaucoup travailler avec cette clientèle. Lors de ses études doctorales, elle aimerait pouvoir contribuer à  l’avancement des connaissances scientifiques dans le domaine de l'anxiété et de la dépression chez les jeunes. Sa thèse se fait sous la supervision Diane Marcotte, Ph.D.

Simon Lapierre

Étudiant

lapierre.simon.3@courrier.uqam.ca

Simon Lapierre a  réalisé son baccalauréat en psychologie profil honors a l'Université du Québec à Montréal et est nouvellement étudiant au doctorat en psychologie profil recherche/intervention. Il s'intéresse particulièrement à la prévention en santé mentale chez les adolescents et les adultes émergents. Plus précisément, sa thèse portera sur la prévention de la dépression. Il réalise son doctorat au Laboratoire sur la santé mentale des jeunes en contexte scolaire, sous la direction de Mme Diane Marcotte, Phd.

Cynthia Lamarre

Étudiante au doctorat en psychologie

Cynthia Lamarre est diplômée du baccalauréat en psychologie de l’Université de Montréal. Elle est étudiante au doctorat en psychologie à l’Université du Québec à Montréal et récipiendaire d’une bourse de doctorat en recherche du Fonds de recherche du Québec – Société et culture (FRQSC). Elle est étudiante associée au Laboratoire de recherche sur la santé mentale des jeunes en contexte scolaire et est une des auteures du programme de prévention Zenétudes. Elle s’intéresse à l’anxiété, ses conséquences chez les jeunes adultes, à la transition secondaire-collégial ainsi qu’aux apports de la psychologie clinique sur le lien entre la santé mentale et le contexte scolaire. Son projet de thèse, dirigé par Diane Marcotte, Ph.D., porte sur les relations entre l’anxiété, les dimensions du perfectionnisme et de la pleine conscience chez les étudiants collégiaux et s’intègre dans le cadre de l’élaboration et de l’expérimentation du programme de prévention Zenétudes.Publication :Lamarre, C. et Marcotte, D. (2014). Anxiété et pleine conscience : la pratique en classe. Réseau d’information pour la réussite éducative. Publié en ligne le 18 août 2014 : http://rire.ctreq.qc.ca/2014/08/anxiete_conscience/

Annie Lemieux

Statisticienne

Annie lemieux œuvre depuis près de 10 ans dans le domaine de l’analyse statistique en sciences sociales. Ses champs d’expertise sont les modèles de régressions, les analyses longitudinales, les modèles d’équations structurelles (SEM), les analyses de classes latentes et les analyses factorielles.

 

Annie Lemieux est titulaire d’une maitrise en statistique (2006) de l’Université du Québec à Montréal. Elle est aussi coauteure de plusieurs publications, formatrice et créatrice de séminaires statistiques. 

Ariane Meunier-Dubé

Étudiante au doctorat en psychologie

Ariane Meunier-Dubé est étudiante au doctorat en psychologie à l’Université du Québec à Montréal et récipiendaire d’une bourse de doctorat en recherche du Fonds de recherche du Québec – Société et culture (FRQSC). Ses intérêts de recherche portent sur les différences reliées au genre en ce qui a trait aux distorsions cognitives, au stress, à la dépression et à l’adaptation au collège pendant la transition entre les ordres d’enseignement secondaire et collégial. Sa recherche doctorale est réalisée dans le cadre de la subvention CRSH 2003-12 du laboratoire.

 

Publication :

Meunier-Dubé, A. & Marcotte, D. (février 2012). Les difficultés de la transition    secondaire-collégiale : quand la dépression s’en mêle. RIRE Réseau d’information pour la réussite éducative. Extrait de : http//rire.ctreq.qc.ca/2012/02/quand-la-depression-sen-mele/

Marie-Laurence Paré

Étudiante

Marie-Laurence a complété son baccalauréat en psychologie à l’Université McGill, formation qui inclut une mineure en éducation. Elle travaille auprès des jeunes en difficulté en tant qu’accompagnatrice spécialisée depuis plusieurs années, en plus d’entraîner une jeune équipe de volley-ball AAA de niveau secondaire. Ce sont d’ailleurs ces expériences qui l’ont menée à étudier la psychologie chez la population d’âge scolaire. Associée au Laboratoire de recherche sur la santé mentale des jeunes en contexte scolaire, elle poursuit ses études doctorales en recherche et intervention à l’Université du Québec à Montréal. Ses intérêts de recherche portent sur la santé mentale en contexte scolaire, un domaine en émergence à l’heure actuelle, ainsi que sur le développement de programmes d’interventions. Dirigée par Dre Diane Marcotte, elle s’intéresse particulièrement aux impacts des buts personnels chez les jeunes à risque de dépression dans le contexte de la transition secondaire-collégial.

Carole Viel

C.O.

Passionnée par la psychologie et l’intervention depuis mes études collégiales,  j’ai effectué des études universitaires en criminologie (baccalauréat, Université de Montréal), en animation des petits groupes (certificat, UQAR) et en orientation (maîtrise, Université Laval). Mon cheminement  professionnel m’a amené à travailler avec des clientèles délinquantes, psychiatrisées et aussi auprès d’étudiants de niveau secondaire et collégial.

Entreprenante, innovatrice et curieuse, j’ai été appelée à oeuvrer à titre de conseillère d’orientation, de conceptrice de programmes d’études, d’agente de recherche et de conseillère pédagogique dans des milieux variés.

 

Cette alliance de mes intérêts pour l’humain, la recherche et la conception me permettent de me réaliser dans le contexte de mon implication comme professionnelle de recherche dans le projet d’élaboration du programme ZenÉtudes, vivre sainement la transition au cégep.

Add Description here

Aude Villatte

Professeure

Aude Villatte est diplômée de l’Université de Toulouse, en France (Ph.D. de Psychologie) depuis 2010. Après deux ans de stages postdoctoraux et contrats de recherches dans différentes universités québécoises, elle devient professeure-chercheuse universitaire à l’Université du Québec en Outaouais en juillet 2013. Ses travaux de recherche s’organisent autour de deux grands axes : 1) l’adaptation académique et émotionnelle des étudiants postsecondaires. Dans le cadre de ce volet, elle collabore notamment aux travaux de Diane Marcotte sur la santé mentale des étudiants effectuant la transition secondaire-collégial. 2) la construction identitaire des jeunes à risque (ex. jeunes en situation de décrochage scolaire, jeunes sortant des services de la protection de la jeunesse). 

Please reload

Notre département

Le laboratoire est situé au pavillon SU (nom du pavillon à venir) de l’UQAM,

100 Sherbrooke ouest, Montréal.

 

 

 

 

Adresse postale

Département de Psychologie,

Université du Québec à Montréal,

C.P. 8888 succursale Centre-ville,

Montréal (Québec)

H3C 3P8

 

Téléphone

(514) 987-3000 poste 2619

 

Adresse civique

100, rue Sherbrooke Ouest

H2X 3P2

Montréal (Québec)

Dernière mise à jour: 7 mai 2018

© 2016 par Labo Marcotte / Tous droits réservés.